Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

George Léonnec (1881-1940)

George Léonnec est mobilisé le , matricule 913, « dans les services auxiliaires » de la subdivision de Brest."Auxiliaires", on peut le dire (sourire).
Pour une fois que le dessin permet d'éviter de mourir, les généraux (Moins bêtes que d'habitude) estiment qu'il sera plus utile à l'arrière pour faire la guerre d'une façon... disons... légère. Il reste loin du front et contribue à remonter le moral des troupes par ses dessins frivoles et humoristiques dans les journaux militaires. Il continue de mettre en scène, pour le Poilu, son archétype de parisienne coquine. Et le Poilu aime ça.
Tiens !
En parallèle, il travaille aussi pour Fantasio, Bagatelle, Le Sourire et toujours La Vie parisienne. On savait bosser à l'époque, pas comme cette jeunesse dépravée qui ne veut plus rien faire.
En 1916, il rencontre Hortense Le Rétif (Pas si rétive que ça) qu’il épousera en 1923. Elle devient le modèle de La Parisienne (Il savait choisir cet homme !).
Ils auront deux enfants. Ce qui prouve qu'on peut être un dessinateur frivole, aimer les jolies femmes, et savoir contribuer à l'effort national.
Oups ! Ma secrétaire, Susie, me dit que ce furent deux filles. Je retire tout ce que j'ai dit.
Ne partez pas Susie, venez sur mes genoux, j'ai du courrier à vous dicter.
Ce sera tout pour aujourd'hui, mes amis.
Il est temps de me remettre au travail...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article