Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

James Tissot (1836-1902)

Continuons avec ce grand virtuose de la peinture.
Mais classique.
James Tissot n'a pas voulu participer à quelque mouvement d'avant-garde quel qu'il soit. C'est d'autant plus étonnant qu'il était très ami avec Edgar Degas, Berthe Morisot ou Édouard Manet. Mais lorsque Degas lui propose de participer au salon des impressionnistes, il refuse.
Non, l'ambition de James Tissot c'est simplement de se faire connaître d'une société bourgeoise de son époque, celle qu'il peint, et de vivre correctement de ses œuvres.
Il y réussit très bien partant en Angleterre en 1871 où il devient le peintre à la mode.
James Tissot, c'est donc la peinture d'une société, d'une époque, des femmes aux longues robes, aux froufrous impressionnants, des Messieurs plus sombres, en costumes rigides.
Toutes ces figures semblent s'animer, prêtes à prendre vie sous nos yeux.
C'est magistral !
Et en même temps, comme le dit très bien Annabelle, une société où la femme n'est qu'une potiche, superbe mais totalement inapte à faire autre chose dans sa vie que paraître et plaire à son mari ou à ses amants.
Dans les tableaux de ce Maître, comme elles s'ennuient ces femmes dans leurs falbalas de luxe !
Très fort Monsieur Tissot !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article