Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

Ma vie avec Annabelle

Pourquoi les femmes ont-elles toujours raison ?
C’est énervant au possible.

Et nous, les pauvres mâles, on ne pourrait pas avoir un peu notre tour parfois ?
Ça changerait, ça remettrait les pendules en ligne, on se trouverait un peu moins bêtes.
Eh bien non, jamais.
Le rôle du nounours ridicule, c’est toujours pour nous.
Un exemple…
Je tourne dans la pièce de la fenêtre à la porte, de la porte au placard, du placard au lit, jetant chaque fois que j’y passe un œil torve à travers le carreau dominant la rue délavée. Il pleut encore sur mon village comme il  pleut partout en France. Et de plus, il fait froid.
Scandaleux !

Je grommèle « Temps de canard ! », je mâchouille « Journée de cochon !», je m’exaspère « Mois de janvier de scrofuleux ! » .
Annabelle, lève le nez de son livre, tourne son visage vers moi tout en jouant délicatement des doigts autour d'une mèche de cheveux. Je croise son regard puis baisse les yeux.
Grave erreur de stratégie. Elle porte la combinaison noire que je lui ai offerte, pantalon souple très sage continué d'un haut à larges bretelles pas du tout sage avec un décolleté juste assez dévastateur pour bloquer ma pensée.

Je mets plusieurs secondes à croiser son regard de nouveau qui, entretemps, est devenu malicieux. Allez savoir pourquoi ?

– Dis-moi, mon chou, que se passe-t-il ? Et ne viens pas me dire que c'est le temps, la conjoncture, le Covid, que sais-je ? Je ne suis plus une lapine de six semaines enfin... seulement si je veux.

– Je n’ai plus d’idées, sec comme un gardon en plein désert.

– Encore ? Mais c’est la troisième fois ce mois-ci. Tu l’as même déjà raconté une fois dans ce journal. Régulièrement, surtout l'hiver, tu n'as plus d'idées.

Comment ?
Je vérifie.

J’ai déjà parlé de mon manque d’idées dans un article.
Ben oui.

C'était avant ce blog ce qui me rassure, mais elle a raison ce qui m'inquiète.Deviendrais-je un vieux bougon racorni ?
Je ronchonne. Puis que je suis un bougon racorni autant profiter des avantage de la fonction.

– Oui mais cette fois, c’est vraiment vrai, je n’ai plus aucune idée d’aucune sorte, totalement vidé comme une vieille serpillère et ça fait plusieurs jours que ça dure.

– Ah ? Et c’était quoi ce texte que tu as écrit hier ?

– Oh, ça ! Un petit instantané de rien du tout, une bêtise.

– Et avant-hier, attends, c’était bien un petit machin érotique ?

– Trois fois rien, un fantasme d’Alexandre.

– Et Alice, ton roman coquin, ça avance ?

– Ça se traîne. Plus d'idées je te dis

Je n’aime pas quand elle a ce sourire finaud.

– Attends, pour le reste, je vais récapituler. J'ai vu passer trois gribouillis la semaine dernière et deux dessins d'humour, tu as commencé d'écrire un scénario pour une histoire pour enfants et tu parles de reprendre et de continuer "Cadavres Exquis", ce roman étonnant dont j'aime les surprises. D'autre part, je crois t'avoir entendu parler d'un petit bout de texte au sujet d'un moine et d'un voyage dans le temps et d'un autre petit truc (C'est ton mot) qui se déroulerait dans une salle d'attente... euh... dis-moi, il me semble que j'oublie quelque chose...

Vous voyez !
Crispantes, je vous dis.

Et jolies en plus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article