Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

Les nus de Félix Vallotton (1865-1925)

Félix Vallotton est l'un de ces artistes qui a beaucoup peint de nus féminins.
Ce n'est pas moi qui vais lui en tenir rigueur. Quand on peut avoir une bonne excuse pour faire se déshabiller une femme, pourquoi se priver.
Et que donnent-ils ces nus ?
Eh bien, il sont particulièrement intéressants.
D'abord la technique.
Félix Vallotton a toute sa vie oscillé entre une technique moderne, par aplats de couleurs, qui le place dans le groupe une peu flou des nabis avec des personnages massifs, souvent sans expression, et une technique très classique, virtuose et d'un grand réalisme.
Résultat, il a eu des problèmes avec les critiques qui ne réussissaient pas à l’appréhender.
C'est le cas dans ses nus.
Mais, chose tout aussi intéressante, il a peint des femmes naturelles dans la lignée de "l'Olympia" de Manet. Ses femmes ne sont pas forcément jeunes, elles ont des rides, des bourrelets, leurs seins ne sont pas parfaits. Elle sont souvent prises dans des poses naturelles, endormies, à leur toilette, dépeignées etc.
Là aussi, il a su être moderne.
On a la sensation d'"entrer dans une intimité très quotidienne.
Il nous place dans une position de voyeur avec des femmes qui semblent parfois ennuyées, qui baissent les yeux pour éviter de croiser notre regard, ou alors, elles nous tournent le dos délibérément, nous ignorent, s'intéressent à un jeu de carte ou sont tournées vers le feu.
Pour ma part, j'aime beaucoup...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article