Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

La nouvelle la plus courte du monde

On se demande parfois, quand on a des velléités d'écriture, à partir de quelle taille et jusqu'à quelle taille, on peut considérer qu'un texte est une nouvelle.
La réponse est simple. Une nouvelle, ce n'est pas un problème de taille, c'est un canevas précis : Introduction, déroulement, chute.
Une nouvelle peut être très longue. Certaines nouvelles font cent voir cent cinquante pages.
Et une nouvelle peut être très courte. A cet égard citons la nouvelle la plus courte du monde, écrite par Ernest Hémingway en réponse à un groupe d'amis qui le mettaient au défi d'écrire une nouvelle en six mots.
"A vendre, chaussures d'enfants, jamais servies"
Utilisons cette nouvelle, justement, pour bien comprendre en quoi consiste l'exercice.
Une entrée en matière : "A vendre".
Une ouverture qui doit faire mouche. On lance le récit, on intrigue le lecteur ou la lectrice, on essaie d'être efficace. Une introduction, c'est le mot qui frappe, la phrase qui porte. Savoir charmer et emporter le lecteur dès l'accroche, c'est important.
A vendre, oui, mais quoi ?
Alors développement : "Chaussures d'enfants".
Avec ces deux mots, tout un monde se crée. On imagine l'enfant, la vie que cela implique, les parents etc.
Le cœur de la nouvelle permet de mettre en scène les personnages, de créer le monde qui les entoure, de faire se dérouler les actions, les rebondissements de l'histoire. On pourra prendre un peu plus son temps dans cette partie du texte mais il faudra rester concis et en ligne sur son sujet. Le moins de chemins de traverse, le mieux ce sera pour tout le monde.
Et puis pour finir la chute qui doit, si possible, étonner et être percutante : "Jamais servies".
Tout s'écroule. Il n'y aura ni enfant ni évolution dans cette histoire, mais tout a déjà eu lieu dans la tête du lecteur... en six mots. Très fort Monsieur Hemingway !
En conclusion, une nouvelle, c'est un texte qu'on lance comme une boule dans un jeu de quilles, qui ensuite se met en place, s'étire plus ou moins longuement en gardant son rythme, avant de laisser place à une fin efficace et si possible surprenante.
Écrire des nouvelles, beaucoup, avant de se lancer dans un roman, c'est l'exercice le plus nécessaire qui soit.
Concise, précise, directe et toujours renouvelée, la nouvelle, une belle façon d'apprendre l'écriture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article