Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

Vues sur la mer par Hélène Gaudy

Voilà que je me mets à acheter des livres neufs maintenant !
Où allons-nous ?
Tout fout l'camp ma pôv' dâm', tout fout l'camp !
L'avantage, c'est que celui-là, vous pouvez le trouver facilement chez votre libraire préféré.
Ah !
Voyez.
Bon, ceci étant, après la critique que je vais en faire, pas certain que vous ayez envie de l'acheter.
Oups !

Mais commençons par le commencement,  il commence bien ce roman (Quoi, je fais de répétitions !).
D'abord il est court, à peine plus de 100 pages et, croyez-le ou pas, il est beaucoup plus difficile de faire court et chouette que long et chiant.
Savoir s'arrêter est un luxe rare surtout en littérature.
Alors roman court, sept chapitres, et systématiquement le même début : Vous voulez une chambre avec vue sur la mer ?
Waoh ! Que je me suis dit, sympa ! (Ben oui, je me dis souvent des trucs, je suis comme ça, bavard même avec moi-même)
Premier chapitre : Une femme attendant son amant imagine un hôtel où elle arriverait et où on lui poserait la question classique. On sent que cette femme est compliquée, avec des strates et des ombres, que son histoire d'amour ne l'est pas moins. Un instant arrêté qui ouvre des perspectives étranges, évoque des souvenirs non moins étranges. On flotte entre nimbes et réalité.
J'adore
Second chapitre : Cette femme arrive réellement dans un hôtel où on lui pose la question. Elle est seule. Pourquoi ? Est-elle encore avec son amant ? Pas certain, mais pas certain non plus qu'elle l'ait quitté. Que s'est-il passé ? Là encore du flou, des estompes, des choses non dites qu'on devine ou qu'on invente. Rajoutez à tout ça les relations équivoques qu'elle a avec le portier...
J'adore toujours.
Troisième chapitre : Elle arrive dans un hôtel où on lui pose la même question bien sûr. Mais est-ce vraiment le même hôtel ? Pas certain. A-t-elle réellement eu un amant qui s'appelait Adrien ? Ou pas ? Est -elle encore avec lui ou tout cela ne vient-il que de son imagination ?
Et toujours ce portier, différent et identique en même temps, toujours équivoque.
J'adore encore.
Bon, ne rêvez pas, je ne vais pas vous faire tous les chapitres non plus. Vous me connaissez, moins je bosse, mieux je me porte. Alors si vous voulez en savoir plus, lisez-le.

Un roman qui évoque par moments Patrick Modiano et sa virtuosité de l'instant hors du temps, du suspense qui flotte sans qu'on sache bien pourquoi, du personnage dont on a la sensation qu'il est comme un animal marin échoué sur une plage.
Mais tout le monde n'est pas Patrick Modiano.
Et ce roman qui commence si bien se perd un peu en route, s'échoue d'une certaine façon comme l'animal dont je parlais plus haut.
Car il ne suffit pas de nous envoyer dans un autre monde, dans un univers hors normes, encore faut-il qu'il se passe des choses, que cette femme et son entourage évolue, progresse, pour aboutir à une conclusion, une ouverture ou, pourquoi pas, une fermeture, mais quelque chose.
Hélène Gaudy ne réussit pas totalement son pari. On reste sur notre faim, échoués nous aussi devant ce bouquin qu'on aurait tant aimé s'il avait eu le petit truc en plus.
Qu'on referme avec un léger regret.
Tant pis !
Dommage !
J'essaierai sans doute de lire un autre livre de cet auteur car celui-ci était son premier et pour un premier, elle n'est pas passé loin du coup de Maitre.
Il reste un petit bouquin agréable, sympathique, décalé malgré tout.
Alors, si vous vous sentez, vous pouvez toujours essayer. Vous me raconterez...

Bon, pour finir, j'ai trouvé la couverture superbe ce qui, là encore, n'est pas si courant.

- Dites... Vous avez une chambre avec vue sur la mer ?

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article