Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Quartiers Pirates

N'importe quoi mais culturel, sexy, ou drôle, ou les trois

Delirium tremens de Ken Bruen

 

Pour une fois que je lis un livre pas trop dinosaure, un livre qui a moins de vingt ans, un jeunot quoi, c'est un évènement qui laisse le réchauffement climatique au rang d'un craquage d'allumette.
Car oui, ce bouquin est paru en 2007 dans sa version française, ce qui ne lui fait qu'une petite quinzaine d'années. On lui presserait la couverture qu'il en sortirait du lait.
Incroyable !
Mais, en général, me direz-vous, quand je tombe sur un ch'tit jeune, je l'éreinte tellement qu'il n'en reste que des déchets à peine fumants (Réchauffement climatique oblige).
Eh ben cette fois... non.
Quand je vous dis que l'évènement est d'importance.

Car le p'tit Kenounet a du style, on ne peut le nier, efficace, original, créatif, souvent scalpel.
Du très bon boulot !
Ses personnages, la plupart déjantés (Non tous), sont attachants, bien campés, avec pas mal de profondeur, et son Irlande, un délice de noirceur bien crédible.
Tout cela file sous les yeux, du rythme, des ambiances juste décrites ce qu'il faut, des surprises de ci de là.
Pas mal !

On avance avec plaisir, on attend quand même que cette situation de plus en plus merdique s'améliore en vue de la fin du bouquin ou au moins que l'auteur nous étonne une dernière fois.
Et ben non !
Et ce sera là ma seule critique. Quand on fait noir, très noir, la facilité c'est d'aller jusqu'au bout, mais une petite virevolte finale à la quelle on ne s'attendrait pas, ça aurait été vraiment magnifique.
Tant pis.
Dommage !

Mais, ceci dit, lisez-le, si vous le trouvez, il en vaut la peine...
Et vous savez comme je ne dis pas cela souvent !
Je vous le répète : Un évènement qui laisse l'éruption du Krakatoa du 26 août 1883 au rang d'un pet de chauve souris.
Je me demande si je ne couverai pas quelque chose...
Quelqu'un aurait un thermomètre ?

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article